mercredi 10 juin 2015

"Chaque pas que fait le soleil" (Maïssa Bey)

Lecture pour la masse critique babelio de mai. Sous forme théâtrale,ce court livre est rythmé par ses dialogues entre l'otage et son gardien. En lui donnant de quoi écrire,il l'a aidée à tenir le coup,à s'accrocher à chaque jour qui passe...Ce qu'il appelle sa folie lui reflète peut-être un morceau de sa propre humanité. Une écriture vraie qui porte à réflexion sur un sujet malheureusement d'actualité... C'est concis,c'est à la fois beau et pathétiquement réaliste...