Rechercher dans ce blog

vendredi 16 mars 2018

"Le champ de bataille " (Jérôme Colin)

Il est douloureux de s'avouer que l'on engendre des petits monstres , qui vous amadouent à grands coups de câlins , pour , du jour au lendemain , vous traiter de boulet. Ainsi viennent insidieusement l'adolescence et ses joyeusetés. Une période qui rime souvent avec une scolarité chaotique engluée dans un système d'éducation moyenâgeux. Un stress qui n'aide pas le couple à s'accrocher pour survivre...Sus à l'intimité et repli frustratoire... Est-ce le père qui est trop anxieux et qui part en vrille ,ou est-ce la mère qui est blindée comme un char d'assaut sur lequel tout glisse? Sur fond d'attentats terroristes qui montent encore la pression d'un cran , difficile de garder le cap sans partir à la dérive. Mais si c'était selon les actes posés en des moments critiques que l'on jugeait de la vraie valeur des gens (des jeunes en l'occurrence) , plutôt qu'à leur capacité à "avancer en troupeau homogène et à débiter les propriétés du triangle scalène" ? Un récit à peine caricaturé ,dans lequel chacun peut se reconnaître , qui traite de la difficulté à appréhender les enfants (et les parents) qui grandissent dans un monde hostile , mais aussi beaucoup de tendresse et une lueur d'espoir. Un bon second roman pour Jérôme Colin!

mercredi 14 mars 2018

" La vérité sur l'affaire Harry Quebert " (Joël Dicker)

Que dire de ce pavé , dense mais en toute légèreté , retors à maints égards? Où Joël Dicker est-il allé chercher tous ces rebondissements? Cet homme doit être bien tordu ! 855 pages qui oscillent entre les années 70 et 2000 , empruntes d'amité , d'entêtement , de conviction , de heurts... L'histoire n'a plus trop de secrets pour personne , ce livre étant un best-seller , primé ,... En bref , Marcus , qui a lié une belle amitié avec son mentor , professeur et écrivain phare , Harry Quebert , est bien secoué lorsque celui-ci est arrêté pour le meurtre de la jeune Nola , de laquelle il était tombé éperdument amoureux. Marcus , dont l'amitié pour Harry semble indéfectible , remuera ciel et terre , et ce n'est rien de le dire , pour prouver l'innocence de son idole. Tant de rebondissements pourraient être indigestes et faire perdre toute crédibilité au récit , mais il n'en est rien. Joël Dicker nous emmène , nous embrouille , nous agace , nous titille tout au long de ce roman. Du grand Art !

" De coeur inconnu " (Charlotte Valandrey)

Depuis un bout de temps dans ma pile à lire , ce n'est clairement pas à ce roman que je donnais la priorité. Pourtant , une fois commencé , j'avais hâte de retrouver Charlotte , ses états d'âme , sa sensibilité , son authenticité , comme on retrouverait une vieille amie... Parce que ,dans le genre pas de bol , elle a tiré le gros quand-même ; séropositivité , infarctus , greffe cardiaque , ... ça n'aide pas à garder le cap , moralement , physiquement , professionnellement. J'ai donc admiré sa hargne , son courage , sa passion , sa gnaque! J'aurais voulu faire partie des lettres qu'elle a décachetées des jours durant , lui avoir envoyé un mot d'encouragement . Mais si c'était d'elle qu'émanaient les encouragements , pour s'accrocher à ce que la vie a à nous offrir de beau , de fort?

" Ne marche pas si tu peux danser " (Anne van Stappen)

Un livre de développement personnel écrit sous forme de roman rend souvent le sujet plus digeste et accessible. C'est le cas de "Ne marche pas si tu peux danser".Aux côtés de Sophia , Valentina , Mattéo et d'autres personnages assez attachants , il nous initie à un autre mode de communication basé sur le ressenti , les aspirations , l'empathie plutôt que sur le jugement et l'accusation. Il invite à formuler les choses de manière bienveillante. Truffé de belles citations et de passages inspirants , ce fut une lecture agréable même si cela restait assez léger.

lundi 27 février 2017

"Le goût des pépins de pomme" (Katharina Hagena) Audiobook

2ème expérience des audiobooks...Et je dois dire que je deviens fan! "Le goût des pépins de pomme" , est un roman traitant de la famille , des souvenirs qui ,lentement , remontent à la surface ou se perdent à jamais. Iris hérite ,à sa grande surprise,de la maison de sa grand-mère , située dans le nord de l'Allemagne , alors que sa vie professionnelle l'attache à Fribourg.Pourquoi pas sa mère ou l'une de ses soeurs? A priori , elle n'en veut pas de cette bicoque! Mais en y passant quelques jours , tant de sentiments contradictoires et d'images du passé resurgissent , qu'elle n'en est plus si sûre. Les histoires de famille , l'âpreté de son grand-père , la mémoire défaillante de sa grand-mère , les jeux entre cousines , les drames et bonheurs partagés...Et lui , qu'elle ne pensait pas retrouver là... Au début de l'écoute , je me sentais hésitante quant au fait d'aller plus loin dans cette "lecture" , car les descriptions me lassaient.Puis petit à petit , je me suis laissée entraîner dans ces histoires de famille , parfois un peu échevelées , me prenant à attendre la suite... En résumé , ce fut un moment agréable mais pas un coup de coeur quand-même.

samedi 25 février 2017

"La route des cendres" (Claude Donnay)

Je dois dire que ce n'est pas le genre de lecture auquel je suis habituée,mais il est intéressant de s'ouvrir à d'autres styles et de sortir des sentiers battus. Je ne me dirigerais pas d'emblée vers une écriture romanesque et poétique , et pourtant , ici , les descriptions ne m'ont pas parues rébarbatives. Claude Donnay a une vraiment belle plume , mêlant réalisme , envolées lyriques , et un brin d'érotisme. David part sans se retourner afin de mener une quête personnelle et faire face à ses démons.Sa relation avec Serena n'a pas été un long fleuve tranquille , elle qui souffrait d'anorexie et préférait ses projections éthérées à l'ancrage d'un quotiden. Elle n'est plus...Et sur toute cette route , on se demande s'il l'a réellement aidée à voler vers le néant , ou si c'est une image. Son périple a un but précis , déposer ses cendres au Nord et se livrer , enfin.

mercredi 8 février 2017

"Vers la sobriété heureuse" (Pierre Rabhi) audiobook

L'audiobook est une découverte...Et j'ai vraiment adhéré à cette première expérience,fort pratique. La douce voix de Pauline Huruguen nous relate le récit de Pierre Rabhi sur "la sobriété heureuse". Par le titre , le décor est déjà bien planté . Il s'agit d'un constat du non sens de nos modes de production et de consommation , réglés par la finance au détriment de notre planète mais aussi de notre bien-être. Alors que nous vivons dans un mode où il faut produire toujours plus et plus vite , nous nous affolons telles des guêpes prises dans un bocal , sans pour autant en tirer un quelconque bienfait. Tombés dans le gouffre de l'Avoir au détriment de l'Etre , nous oublions les sages enseignements de nos ancêtres et nous éloignons chaque jour davantage de nos racines et de la terre. Pierre Rabhi , en exposant les failles de la société actuelle , nous expose une autre éthique vers plus de sobriété , de respect , de relations humaines... C'est un magnifique récit , une belle plume , de jolis mots autant sur le fond que sur la forme...