lundi 27 février 2017

"Le goût des pépins de pomme" (Katharina Hagena) Audiobook

2ème expérience des audiobooks...Et je dois dire que je deviens fan! "Le goût des pépins de pomme" , est un roman traitant de la famille , des souvenirs qui ,lentement , remontent à la surface ou se perdent à jamais. Iris hérite ,à sa grande surprise,de la maison de sa grand-mère , située dans le nord de l'Allemagne , alors que sa vie professionnelle l'attache à Fribourg.Pourquoi pas sa mère ou l'une de ses soeurs? A priori , elle n'en veut pas de cette bicoque! Mais en y passant quelques jours , tant de sentiments contradictoires et d'images du passé resurgissent , qu'elle n'en est plus si sûre. Les histoires de famille , l'âpreté de son grand-père , la mémoire défaillante de sa grand-mère , les jeux entre cousines , les drames et bonheurs partagés...Et lui , qu'elle ne pensait pas retrouver là... Au début de l'écoute , je me sentais hésitante quant au fait d'aller plus loin dans cette "lecture" , car les descriptions me lassaient.Puis petit à petit , je me suis laissée entraîner dans ces histoires de famille , parfois un peu échevelées , me prenant à attendre la suite... En résumé , ce fut un moment agréable mais pas un coup de coeur quand-même.

samedi 25 février 2017

"La route des cendres" (Claude Donnay)

Je dois dire que ce n'est pas le genre de lecture auquel je suis habituée,mais il est intéressant de s'ouvrir à d'autres styles et de sortir des sentiers battus. Je ne me dirigerais pas d'emblée vers une écriture romanesque et poétique , et pourtant , ici , les descriptions ne m'ont pas parues rébarbatives. Claude Donnay a une vraiment belle plume , mêlant réalisme , envolées lyriques , et un brin d'érotisme. David part sans se retourner afin de mener une quête personnelle et faire face à ses démons.Sa relation avec Serena n'a pas été un long fleuve tranquille , elle qui souffrait d'anorexie et préférait ses projections éthérées à l'ancrage d'un quotiden. Elle n'est plus...Et sur toute cette route , on se demande s'il l'a réellement aidée à voler vers le néant , ou si c'est une image. Son périple a un but précis , déposer ses cendres au Nord et se livrer , enfin.

mercredi 8 février 2017

"Vers la sobriété heureuse" (Pierre Rabhi) audiobook

L'audiobook est une découverte...Et j'ai vraiment adhéré à cette première expérience,fort pratique. La douce voix de Pauline Huruguen nous relate le récit de Pierre Rabhi sur "la sobriété heureuse". Par le titre , le décor est déjà bien planté . Il s'agit d'un constat du non sens de nos modes de production et de consommation , réglés par la finance au détriment de notre planète mais aussi de notre bien-être. Alors que nous vivons dans un mode où il faut produire toujours plus et plus vite , nous nous affolons telles des guêpes prises dans un bocal , sans pour autant en tirer un quelconque bienfait. Tombés dans le gouffre de l'Avoir au détriment de l'Etre , nous oublions les sages enseignements de nos ancêtres et nous éloignons chaque jour davantage de nos racines et de la terre. Pierre Rabhi , en exposant les failles de la société actuelle , nous expose une autre éthique vers plus de sobriété , de respect , de relations humaines... C'est un magnifique récit , une belle plume , de jolis mots autant sur le fond que sur la forme...

"Angor" (Franck Thilliez)

Après avoir boudé les thrillers pendant un temps certain pour cause d'overdose , j'ai fait une petite rechute aux côtés d'un auteur qui m'était inconnu (shame on me) ; Franck Thilliez. Dans "Angor", Camille , gendarme dans le Nord de la France , a subi une greffe du coeur et n'a plus qu'une obsession ; identifier son donneur... Surtout depuis les sombres cauchemars qui hantent ses nuits , où une femme appelle inlassablement au secours. Ce coeur , défaillant qui plus est , semble lui parler , et ce qu'il a à raconter la mène sur une route macabre . C'est en retournant ciel et terre pour comprendre à qui il appartenait , qu'elle se met au travers de la route de l'équipe de police Parisienne (Nicolas Bellanger,Sharko et Lucie) enquêtant sur des femmes retrouvées mutilées et tatouées . Intégrée à l'équipe , (ce qui , je l'avoue, m'a semblé un peu facile) , ils démêleront ensemble les fils de l'intrigue de la France à l'Espagne en passant par l'Argentine. En plus de 600 pages à travers lesquelles on voyage largement , l'auteur nous embarque dans les méandres de la folie et de la cruauté humaine , en s'appuyant sur des faits scientifiques et historiques. Un livre assez prenant et bien ficelé malgré quelques passages moins cohérents.

mardi 6 décembre 2016

"Les petits soleils de chaque jour" (Ondine Khayat)

Voici un roman gentillet ,un peu dans la trempe de "ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une"... Colline ,une fillette de 9 ans ultra-sensible,perd pied suite au décès de son grand-père et au divorce de ses parents. Afin de lui redonner goût à la vie,Clélie,une vieille amie de la famille,l'héberge pendant l'été.Dans son immeuble,la gamine rencontrera les habitants qui ,tous mieux intentionnés les uns que les autres,vont la prendre sous leur aile en l'initiant au chant,à la méditation,... Bref,ça ne fait pas de mal,c'est dans l'esprit de Noël,ça se lit vite...Mais sans plus!

mardi 22 novembre 2016

"La femme rompue" (Simone de Beauvoir)

J'ai eu la grande chance d'être invitée à une représentation de "La femme rompue",par le théâtre de Namur (merci merci merci ;) )...Alors,une fois n'est pas coutume,il ne s'agit pas ,à proprement parler, de lecture,bien que ce soit une adaptation d'un roman de Simone de Beauvoir,mais j'avais envie de partager l'expérience... Un futon orange , auréolé de noir , où ne pointe qu'une timide lumière froide , voici l'écrin dans lequel évolue Josiane Balasko incarnant "La femme rompue". Femme rompue ou rompant ? Car il s'agit bien là d'un personnage aigri et narcissique ,suçant l'énergie vitale de ceux qui la côtoient , en se positionnant en victime autoritaire , cabossée par son vécu. Le verbe est cru et cinglant , sans faux ménagement , il vous arrive comme une gifle en pleine face ,tantôt risible , tantôt urticant...Mais ne laissant personne indifférent. Pour interpréter ,que dis-je , être habitée par un tel rôle ,sans artifice de décor ni d'interludes musicaux , il fallait une artiste accomplie et d'un grand professionnalisme...Une toute grande dame comme Josiane Balasko. Une pièce qui dérange , qui bouscule , qui distrait , ... Ce fut un beau moment!

"La nonne et le brigand" (Frédérique Deghelt)

Démarrage haut en sensualité,pour ce roman qui revisite une fois de plus ,les amours interdites d'une nonne ,qui succombe au bad boy,et en parallèle,de la bourgeoise Parisienne mariée (mais ce n'est qu'une formalité, semble-t-il) ,qui s'embrase face à un amant tourmenté. Deux histoires ,deux générations et pourtant...Oui,vous l'aurez deviné,les destins s'entremêlent,qui l'eût cru?! Des sentiments bouleversés,en veux-tu,en voilà,la moiteur des étreintes,quelques jolis mots...Voici la recette d'une lecture,pas désagréable,mais qui ne casse pas trois pattes à un canard non plus... Bref,pas le meilleur Deghelt!