jeudi 12 novembre 2015

La mécanique du coeur (Mathias Malzieu)

Après un passage à vide côté lecture,il est bien agréable de se perdre dans un récit poétique et imagé aussi bien écrit. La poésie n'est pourtant pas ma lecture de prédilection,mais ici,de manière concise et prenante,Mathias Malzieu nous entraîne dans la vie de ce little Jack et de son coeur hors du commun. Né le jour le plus froid,il est sauvé par la sorcière-accoucheuse qui lui bidouille un coeur de fortune à l'aide d'une horloge.Avec la fragilité que cela implique,elle lui déconseille vivement le sentiment amoureux et ses tourments...C'était sans compter l'ouragan que Miss acacia allait déclencher... Des personnages attachants ,des jolis mots,poétiques et parfois sensuels,ça croque sous la dent et laisse une douce saveur sucrée en bouche...

mercredi 26 août 2015

"Si c'était à refaire" (Marc Levy)

Comment dire? Pour sûr , c'est du Lévy,sans grande surprise. Une histoire d'amour gentillette qui se vit 2x puisque l'on est ,comme souvent chez l'auteur,aux frontières du réel. Quand on a l'opportunité de revivre une tranche de vie de quelques semaines,commet-on forcément les mêmes erreurs ,essaie-t-on de faire avancer les pièces de l'échiquier différemment? Le volet historique du récit (à savoir la dictature militaire en Argentine et les disparitions qui y sont liées ) m'a bien plus tenue en haleine que le côté romanesque. En conclusion, ça se laisse lire ,mais ça ne me laissera pas un souvenir impérissable.

mardi 7 juillet 2015

"Et puis,Paulette..." (Barbara Constantine)

Barbara Constantine a la positive attitude , c'est une évidence. Chez elle,c'est dopage à la dopamine et sérotonine! Vous voulez du bon sentiment , de la solidarité , de l'intergénérationnel ? C'est LE livre qu'il vous faut. En bref, c'est l'histoire de Ferdinand , veuf et propriétaire d'une grosse ferme où il se sent bien seul. Donc quand la bicoque de sa voisine tombe en décrépitude ,il lui vient l'idée de l'héberger dans une aile de sa propriété. Quand l'ami Guy perd sa femme et le goût de vivre par la même occasion ,idem...Les 2 belles-soeurs Lumière sont dans l'embarras?Qu'à cela ne tienne ; quand il y a place pour 3 ,il y en a pour 5. Et la petite étudiante infirmière viendrait bien aussi , non? De là naissent l'amitié ,la solidarité , l'organisation,... C'est gentil , c'est mignon ,ça se laisse lire...Mais attention ,vous pourriez être perturbés en revenant à la réalité!

mercredi 10 juin 2015

"Chaque pas que fait le soleil" (Maïssa Bey)

Lecture pour la masse critique babelio de mai. Sous forme théâtrale,ce court livre est rythmé par ses dialogues entre l'otage et son gardien. En lui donnant de quoi écrire,il l'a aidée à tenir le coup,à s'accrocher à chaque jour qui passe...Ce qu'il appelle sa folie lui reflète peut-être un morceau de sa propre humanité. Une écriture vraie qui porte à réflexion sur un sujet malheureusement d'actualité... C'est concis,c'est à la fois beau et pathétiquement réaliste...

samedi 30 mai 2015

"Le secret" (Frédéric Lenoir)

D'un côté ,Pierre ,emprunt d'humilité et de sagesse et pour qui les petites merveilles de la vie n'ont pas de prix. De l'autre, les villageois ,du notable au paysan, rongés par la cupidité et la convoitise. Le tout forme un récit philosophique touchant , tout en simplicité et justesse.

lundi 25 mai 2015

"Le jour où j'ai appris à vivre" (Laurent Gounelle)

Jonathan, assureur bien ancré dans la spirale infernale de l'avoir plutôt que de l'être se voit délivrer un message glaçant par une bohémienne...Sa prédiction n'est autre que sa mort toute proche. Et vous l'aurez vu arriver de loin , de là part sa réflexion sur le réel sens de la vie , des choix que nous posons,de leur impact et de la manière de partager ce nouveau regard. Malgré quelques jolies citations , j'ai moins adhéré à ce roman de Laurent Gounelle,parce qu'il est justement trop prévisible et moins homogène ; j'entends par là qu'une somme d'informations est assemblée sans parfois avoir une réelle cohérence.

samedi 25 avril 2015

Magazine " Happinez"

Une fois n'est pas coutume , je vais vous parler d'un magazine et non d'un livre! Découvert dans une salle d'attente (ça change du "voici" ou du "Paris match") ,j'ai d'abord été séduite par les couvertures colorées et vivantes qui s'étalaient devant moi. J'en ai compulsé quelques-uns fissa avant mon rendez-vous et j'ai eu très envie de courir à la librairie ensuite. Il s'agit d'un magazine bien-être ,illustré de magnifiques photos ,mais aussi d'articles sympas et intéressants qui tiennent la route. Forcément , il y a des pages commerciales mais ça ne parasite pas trop la qualité de l'ensemble. Bref,je suis séduite! Le seul bémol...Le prix qui dépasse les 5€ pour la Belgique et je précise que c'est un bimestriel. https://www.happinez.fr/

vendredi 24 avril 2015

"Un homme à distance" (Katherine Pancol)

Je pense avoir un petit faible pour les romans épistolaires...J'avoue! Celui-ci se dévore en un rien de temps , est très rythmé et ses personnages sont attachants. Il m'a donné l'envie de découvrir tous les romans cités par ses protagonistes. Un bouquin rempli de jolis mots , de références littéraires... En quelques lignes , Kay est une libraire passionnée à Fécamp. Un inconnu passe une importante commande à son employée , et s'ensuit un échange de lettres à titre professionnel dans un premier temps jusqu'à ce que les sentiments et la dépendance s'en mêlent. Jolie pirouette en finale !

mercredi 22 avril 2015

"L'heure de la renarde" (Isabelle Grenez)

Gabrielle a fuit la demeure familiale il y a dix ans car sa mère alcoolique venait de dépasser les limites...10 ans d'oubli passés loin de cette bâtisse et des souvenirs familiaux. Mais elle devra renouer avec ce passé, lorsque sa mère,vivant ses dernières heures,la fait appeler à l'hopital. Remettre les pieds sur cette terre réveillera des sensations refoulées,lèvera le voile sur des évènements tragiques ,et surtout, sera un retour essentiel aux sources. Une histoire plutôt bien menée,sans prétention et aux saveurs locales... Venant de rencontrer l'auteur , je me dis que nous avons un beau potentiel de plumes locales qui malheureusement doivent batailler ferme pour être publiées alors qu'il y a tant de navets dans les rayons des libraires...La dure loi de la jungle sans doute!

mercredi 15 avril 2015

"La soeur qui portait des fleurs" (Ikezawa Natsuki)

Ce roman a deux voix alterne entre le récit de Tetsurô (alias Tetchi) et de sa soeur , Kaoru. Tetchi,peintre reconnu au Japon,parcourt l'Asie avec ses pinceaux. Lors d'un voyage,il fait la rencontre d'Ingeborg,une Allemande mystérieuse qui le tente et lui fait miroiter qu'en prenant de l'héroïne,sa peinture prendra une toute autre dimension. C'est là que commence la descente aux enfers. Lorsqu'il se pose à Bali,il tombe dans un piège monté par des policiers verreux et se fait arrêter pour détention d'une importante quantité de drogue ,ce qui sur place est passible de la peine de mort. Quand Kaoru apprend la nouvelle ,elle se démène pour sortir son frère de ces sales draps en consultant diplomates,avocats,... Le récit de Tetsurô décrit les affres de la dépendance mais aussi l'oeil affûté du peintre. Celui de Kaoru dépeint plutôt l'angoisse d'une soeur engluée dans une mésaventure la forçant à mettre sa propre vie en stand-by pour sauver son frère. C'est une histoire prenante teintée de descriptions tantôt alléchantes quand il s'agit de paysages,de couleurs et tantôt dramatiques quand elle décrit l'abîme causée par la drogue. Balade savoureuse à travers les contrées asiatiques ,écrit avec justesse et vous prenant bien aux tripes...Très belle découverte!

mardi 7 avril 2015

"Dieu est un pote à moi" (Cyril Massarotto)

"Dieu est un pote à moi" , croyez-moi,je n'aurais jamais lu ce livre de ma propre initiative! Je ne cours pas après la vision étriquée de notre sainte église , mais puisque c'est une proposition du club de lecture,je me suis prêtée au jeu...Et je ne le regrette absolument pas! Le pitch ; Cyril , employé d'un sex shop se fait apostropher par Dieu himself!Après l'étonnement initial ,ils échangent, comme deux vieux potes , et Dieu glisse quelques révélations qui mettent Cyril en confiance , notamment concernant la belle vie qu'il aura avec sa douce Alice dont il est éperdument amoureux. Mariage , bébé ,boulot...ça en deviendrait presque niais! Puis bardaf , Alice se fait renverser ,meurt et Cyril en veut énormémént à son copain Dieu. De déboires en leçon de vie , le sentiment paternel vaincra. Des notes d'humour , des réflexions intelligentes et une vision intéressante du créateur ;o)...Un bon moment de lecture!

mercredi 18 mars 2015

"Les brumes de l'apparence" (Frédérique Deghelt)

Gabrielle est presque le stéréotype de la femme parfaite , ayant bien réussi dans la vie ; beau mariage,bon boulot,citadine assumée ,maillon certain de notre société de consommation. Lorsqu'elle hérite d'une propriété en rase campagne et de son lot de bizarreries , ses convictions profondes sont quelque peu remuées. Il s'agit en effet d'une forêt et de mas ayant appartenu à ses ancêtres sorciers et médiums. Cerise sur le gâteau , elle découvre qu'elle aurait elle-même certains pouvoirs. Toutes ces révélations vont l'amener à remettre en question les fondations-mêmes de sa vie actuelle,à s'interroger sur son couple et sa relation aux autres. A travers un roman touchant au paranormal , Frédérique Deghelt nous interpelle une fois de plus sur nos choix de vie , nos priorités ,notre regard sur l'autre et nos différences. Sur le fond , les maisons hantées , la médiumnité ,...On adhère ou on adhère pas , et ce ,malgré les démonstrations pseudo-scientifiques amenées par l'auteur. Il y a donc à boire et à manger...Un ouvrage sympathique avec de belles vérités ,mais pas une perle rare non plus.

jeudi 26 février 2015

"La playlist des philosophes" (Marianne Chaillan)

Livre reçu suite à la dernière masse critique Babelio... Cet ouvrage de vulgarisation philosophique,met à la portée de tout un chacun les écrits des grands philosophes. Et s'ils avaient vécu à l'ère de l'Ipod,quels artistes les auraient touchés? Ce bouquin permet de resituer des phrases que l'on cite sans en connaître l'origine (exemple ; "je pense donc je suis" de Descartes) et à travers la chanson (française ou autre),de faire le lien entre les écrits du chanteur et du philosophe. L'idée est originale,néanmoins,je déconseille la lecture d'un trait qui peut devenir rapidement indigeste... Intéressant mais pas fabuleux,selon moi...

samedi 7 février 2015

"L'île des oubliés" (Victoria Hislop)

Alexis part en Crête en quête de réponses sur les origines de sa mère.Les rencontres qu'elle y fait donnent lieu à des récits ensevelis depuis tant d'années car honteux et dérangeants...Beaucoup s'est déroulé à Spinalonga,île transformée en léproserie afin d'éviter la contamination. Premièrement,il est toujours agréable de lire un roman avec comme toile de fond un endroit que l'on a visité...On y ajoute ses propres images,ses couleurs,ses odeurs...Tout ce que le lieu a pu éveiller comme sens... Ensuite,c'est prenant,assez bien écrit et on a très envie de connaître le sort destiné à cette famille dont chaque membre a une place de choix. Conclusion,ce fut un moment de lecture bien sympathique!

mercredi 7 janvier 2015

"Une fois deux" (Iris Hanika)

Que dire sur ce livre??? Déjà que j'aurais voulu en abandonner la lecture et que je ne sais ce qui m'a poussée à le terminer! J'attendais probablement une étincelle à la fin mais qui n'est jamais venue... Il s'agit de la rencontre entre Senta et Thomas. Senta,qui aurait très bien pu interprèter le rôle de Mimi la geignarde tant elle est larmoyante et pathétique.Son personnage m'a profondément agacée. Le sentiment amoureux est disséqué à l'infini (et c'est peu dire),parfois de manière assez crue. Ce qui m'a aussi frappée,c'est l'incohérence des sujets traités.Au beau milieu du livre,exit la rumination amoureuse,et nous voilà plongés au coeur de l'histoire d'un parc Berlinois! Le quatrième de couverture parle d'humour désopilant...J'ai dû passer à côté.

jeudi 1 janvier 2015

Le meilleur pour 2015 !!!

Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir, et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer, et d'oublier ce qu'il faut oublier. Je vous souhaite des passions. Je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants. Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence, aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite surtout d'être vous. (Jacques Brel)