mercredi 20 août 2014

"Le club des incorrigibles optimistes" (J.M Guénassia)

Pour avoir lu le second roman de Guénassia (La vie rêvée d'Ernesto G.),avant le premier,je savais que j'allais m'atteler à quelque chose de dense. Même sentiment de départ ; s'accrocher dans la partie "placement des personnages avant d'accéder à la profondeur de l'oeuvre. C'est un très beau roman que celui-là ,un de ceux qui nous laisse un arrière goût , auquel on repense car il ne peut que marquer. De nouveau ,c'est une oeuvre historiquement fouillée et etoffée . Michel ,ce jeune homme sensible et naïf ,est témoin des dégâts moraux causés par la guerre d'Algérie lorsque son frère décide de s'enrôler. Ensuite,en fréquentant ces hommes de l'est ,membres du "club", il découvre peu à peu comment ces systèmes barbares amochent les êtres. Ce livre est une énorme fresque de sentiments contradictoires ,entre trahison , survie ,amitié ,amour ,pardon... Une leçon de vie disant "souvenez-vous , et agissez pour ne plus que ça se reproduise". Petit conseil , si vous avez du mal au début ,accrochez-vous ,ça en vaut la peine!